Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 juin 2016 7 19 /06 /juin /2016 07:36

coluche 1       

 

 

 

 

 

 

       

 

 

 

 

 

    

Il y a trente ans, Coluche se tuait dans un accident de moto. Six ans plus tôt, il avait annoncé qu'il se présentait pour les élections présidentielle... "Coïncidence" le 19 juin 1986 il disparaissait de façon plus que bizarre ... Sur une route du midi ensoleillé une moto soudain s'est crashée, c'est la route du midi ensoleillé qui nous a privé de l'enfoiré à tout jamais...

 
Repost 0
Publié par Philippe - dans Nostalgie
commenter cet article
7 septembre 2010 2 07 /09 /septembre /2010 08:00

avatar.jpgAndré Raimbourg est né le 27 juillet 1917 à Prétot-Vicquemare un petit village rural de Seine-Maritime. Eugénie sa maman accouche en pleine grande guerre et André ne connaîtra jamais son père, Albert Raimblourg, qui décède le 21 décembre 1918 à l'hôpital du Havre. Eugénie est enceinte au moment de la disparition de son mari, et coïncidence, elle mettra au monde une petite Denise le 27 juillet 1919... Deux ans jours pour jours après André...
Eugénie ne peut subvenir à l'éducation de ses trois enfants et faire face seule aux difficultées que représente la grande exploitation agricole. André a trois ans quand elle décide de retourner vivre à Bourville son village natal. Elle y retrouve Joseph Ménard, un ami d'enfance devenu agriculteur, qu'elle épouse en secondes noces et qui élèvera ses trois enfants André, son frère aîné René et sa petite soeur Denise. Deux enfants naîtront de cette union...

A l'école André se révèle être un brillant élève à la grande satisfaction de Monsieur Lemonnier, son instituteur ...
André aime avant tout la musique et apprend le solfège et  à jouer du piston à cornet, de l'accordéon de la mandoline... Embauché à l'âge de 16 ans comme mitron il joue dans l'harmonie municipale du village. C'est à cette époque qu'il  a un véritable coup de foudre pour une certaine Jeanne Lefrique ...

A 19 ans il devance l'appel et est incorporé comme trompette, dans la musique du 24e Régiment d’Infanterie de Paris. André Raimbourg débute sous le pseudo de "Andrel" en référence à Fernandel dont il est un fervent admirateur...

André va de cabarets en clubs chics en passant par les studios d'enregistrement ... C'est toujours l'occupation et on commence à beaucoup parler d'Andrel... Avec son frère René et Etienne Lorin ils cherchent un nouveau pseudonyme. Pour finir ils tombent d'accord sur Bourville ... Ca sonne bien et ils décident de simplifier et "Bourvil" est adopté. C'est sous ce pseudonyme qu'André fait son entrée officielle au "Petit Casino" ... C'est le départ de la carrière qu'on lui connaît. Les tournées, les films, les disques ... Un monument ce Normand issu de la terre qu'il n'a jamais renié et qu'il aimait tant ...

 


Très discret sur sa vie privée il a épousé Jeanne Lefrique le 23 janvier 1943 qui l'a soutenu et encouragé de ses débuts jusqu'à son dernier souffle ...  deux enfants sont issus de cette union Dominique né le 28 avril 1950 et Philippe né le 18 mars 1953.

André Raimbourg s'est éteint le 23 septembre 1970 à 1h00 du matin...
 

Quarante ans après sa disparition il reste à jamais présent dans le coeur des Français ...
 Quelques images personnelles pleines de souvenirs ... 
BOURVIL devant la borne michelin b
 Une photo originale qu'il nous avait envoyé en janvier 1954...
 
 
Tournée BOURVIL 2
 Une photo prise pendant la tournée "La route Fleurie"... 
 
 
Carte de voeux BOURVIL
 
 
 
Bourvil "Le P'tit Bal Perdu" 
 
 
 
Liens :
A Bourvil
Biographie détaillée de Bourvil
 

   

 


 

Repost 0
Publié par Philippe - dans Nostalgie
commenter cet article
14 mars 2010 7 14 /03 /mars /2010 07:30

jean-ferrat_1.jpgLa nouvelle s'est répandue comme une traînée de poudre sur le réseau social Twitter :"Jean Ferrat est décédé"... 

Auteur, compositeur et interprète de plus de 200 chansons, engagé suite à une jeunesse marquée, Jean Ferrat s'est éteint samedi en Ardèche où il s'était retiré.

Il nous a quitté au pied de sa montagne ardéchoise, qu'il avait si bien chantée et vantée tant il l'aimait. Avec lui la France perd le dernier d'une génération de vrais artistes complets. Il a rendu son dernier souffle hier à l’âge de 79 ans à l’hôpital d’Aubenas. Il s'était retiré dans son petit village d’Antraigues-sur-Volane et souffrait de graves problèmes pulmonaires depuis plusieurs années, il avait été hospitalisé quelques jours auparavant...
Lorsque Jean Tenenbaum naît à Vaucresson dans les Hauts de Seine, le 26 décembre 1930, rien ne laisse présager d'un tel destin.
Dernier enfant d’une famille de quatre, fils d’un joaillier et d’une fleuriste il suit des études au lycée Jules Ferry de Versailles où sa famille s’est installée et commence par se tourner vers la chimie. Mais pendant la guerre, son père est déporté. Tout change pour Jean qui est obligé de travailler pour aider sa famille à survivre. Déjà son goût pour l’art se fait sentir. C’est d’abord vers le théâtre que Jean se tourne en rentrant dans une troupe dans les années 50...
Ses premiers succès, il les doit à Aragon en adaptant Les yeux d’Elsa, poème de l’écrivain français que Jean Ferrat admire beaucoup. En 1957, ses débuts sur scènes ont lieu à La Colombe, en première partie de
Guy Béart... Il écrit des chanson sous divers pseudonymes et d’autres artistes commencent à interpréter ses titres, comme André Claveau ou ... Christine Sèvres, une jeune chanteuse avec  qui il se mariera en 1961. C'est en 1959 qu'il fait la connaissance de celui qui deviendra par la suite son meilleur ami, Gérard Meyset. Ce dernier lui permet d’enregistrer en 1960, son premier 45 tours de quatre titres, "Ma môme". Ce sera le début d'une grande carrière ...
De concerts en albums, Jean Ferrat obtient un succès grandissant, jusqu’au troisième album "Nuit et brouillard", dont le thème principal est la déportation, qui marque les esprits et fait de Ferrat un artiste à part.
Jean Ferrat avait quitté la scène en 1972. Il ne supportait plus l'ambiance malsaine du Show-biz. Depuis, on ne l'apercevait plus guère que le dimanche après-midi sur France2 invité par
 Michel Drucker. Il avait chanté une dernière fois sur scène en 1998 à Alès accompagné de 700 choristes. Mais l’homme engagé, à l'éternel sourire malicieux sous une épaisse moustache était resté très populaire auprès des Français. Son dernier CD reprenant ses plus grands titres s'est vendu à 250 000 exemplaires...
Jean Ferrat était un artiste doublé d’un militant de gauche très respecté. Chez lui, la politique et la chanson étaient intimement mêlées et ses convictions prenaient leurs racines dans son passé. Issu d’une famille modeste, fils d’un juif émigré de Russie, Jean Ferrat avait perdu son père à 11 ans, déporté à Auschwitz. Lui-même avait été sauvé des nazis par des militants communistes. Longtemps compagnon de route du PC, admirateur d’Aragon, dont il avait mis les poèmes en musique, il avait pris sur le tard du champ avec les appareils. « Il était très pessimiste sur l’évolution du monde », résumait Michel Drucker. Bien que très affaibli par la maladie, Jean Ferrat avait tenu à apporter son soutien à la liste du Front de gauche pour les élections régionales en Ardèche.
(Sources)

jean-ferra_4.jpg

Site officiel Jean-Ferrat






Repost 0
Publié par Philippe - dans Nostalgie
commenter cet article
27 janvier 2010 3 27 /01 /janvier /2010 13:00

retour-vers-le-talent.jpgLes spectacles de variétés d'aujourd'hui, à quelques exceptions près, sont loin, très loin de la qualité des attractions qui meublaient les soirées télévisuelles de notre enfance ... Loin des exhibitions malsaines de la télé-réalité qui paradoxalement trouvent des adeptes... (Certainement les mêmes qui appellent les numéros surtaxés pour répondre à  des questions dont la réponse est déjà donnée dans l'énoncé ...).
Bref pour les nostalgiques, et pour "les moins de vongt ans qui ne peuvent pas connaître" ... j'ai retrouvé quelques extraits en images, d'avant ... pour s'offrir un petit "Retour vers le talent ..."

 





 



Michel Dejeneffe donnait vie à une marionnette ... souvenez vous ... "Tatayet"...
 


 



Heureusement il reste de nos jours quelques talents qui méritent encore le nom d'artiste de variétés. Parmis ceux ci je pense à  Anne Roumanoff qui, avec la complicité de Bernard Mabille, réussit à écrire des sketches pleins d'humour et de vérités mises en scènes ...
Anne Roumanoff dans un extrait de "Radio Bistrot" chez Druker l'émission "Dimanche" ... 








Laurent Gera également relève le niveau avec ce sketch ou il nous fait un résumé de ce qu'est devenue aujourd'hui la culture Française ...










Coluche bien sur ... Surtout que la politique était déjà sujet à inquiétudes ...

Repost 0
Publié par Philippe - dans Nostalgie
commenter cet article

Le Blog De Philippe

  • Philippe
  • Mon journal de bord, mon quotidien, l'actualité de mon présent et mes souvenirs, mes coups de coeur et mes coups de gueule ...
  • Mon journal de bord, mon quotidien, l'actualité de mon présent et mes souvenirs, mes coups de coeur et mes coups de gueule ...

Cliquer sur les images pour les agrandir  ...  

Rechercher Sur Le Blog