Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 octobre 2009 1 05 /10 /octobre /2009 07:00

Quarré-les-Tombes est une commune de l'Yonne, située dans la région Bourgogne. J'ai eu l'occasion de séjourner à deux reprises à Quarré-les-Tombes et j'en garde un excellent bon souvenir.   

C'est un petit village typique du Morvan situé entre les vallées de la Cure et du Trinquelin. Il est situé sur une colline granitique haute de 450 mètres, ce qui expose le village aux vents du Nord . «  La température y est froide et dure. »

Le village est situé à un carrefour de routes : d'Avallon à Saint-Brisson, de Rouvray à Lormes, de Quarré à Cussy-les-Forges, de Quarré à Châtel-Censoir. La superficie de la commune est de 4.605 hectares et le bourg ne compte pas moins de 37 hameaux.


Au VIIe siècle, le village était nommé "Quarreia" et resta Quarée jusqu'au XVIIIe siècle. Le surnom du village provient du grand nombre de tombes vides, en pierre, placées dans le cimetière entourant l'église. Ces cercueils, au nombre de deux mille autrefois, ont été mis au jour à l'occasion de la création d'un cimetière extra-muros et proviendraient de la carrière de Champ-Rotard près de Dissangis.

Quarré, anciennement "Careacum", appartenait à Corbon, seigneur de Corbigny. Son fils le légua en 706 à l'abbaye de Flavigny.

Au XIe siècle le village passa sous la dépendance des sires de Chastellux, comtes de Quarré. Le château était construit au-dessous de l'étang actuel. La motte fut nivelée en 1863.


L'église

Au quatorzième ce n'était qu'une petite chapelle dédiée à Saint Georges ; la légende prétend qu'il aurait sauvé Quarré-les-Tombes des Sarrasins. Elle fut reconstruite au seizième siècle, et de cette époque ne subsiste que le chœur. En effet, le curé Blaise Begon, au dix-huitième siècle fit agrandir à la fois la nef et le transept alors qu'il faisait rebâtir le clocher. C'est le curé Henry qui, au long du dix-neuvième siècle, donna à l'église l'allure qu'elle a conservé jusqu'à nos jours. La chaire et le banc d’œuvre en bois sculpté sont de style Louis XIII. Le comte de Chastellux, seigneur des lieux qui trépassa en 1617, est inhumé dans l'église, ainsi que son père.



Les sarcophages

Ce sont cent douze éléments de sarcophages (soixante-six couvercles et quarante-six cuves) qui se trouvent autour de l'église. Ils étaient à l'origine mille ou plus ; placés là entre les septième et dixième siècles, ils sont de pierre calcaire provenant de carrières situées jusqu'à quarante kilomètres aux alentours du village. On ne sait exactement quand ces sarcophages furent trouvés dans l'ancien cimetière. Ils furent déplacés à l'occasion des travaux de l'église et lors du transfert du cimetière (1869). Ils ont toujours été connus vides, que ce soit d'ossements ou d'objets. On se perd en hypothèses quant à leur raison d'être ; on suppose que les Quarréens auraient été fabricants de sarcophages, ou encore que se trouvait ici une nécropole où l'on aurait enterré les gens sous la protection de Saint Georges.







Partager cet article

Repost0

commentaires

CHAMBLAY 05/10/2009 22:04


Comme toujours fantastique tes articles Philippe!!Bonne continuation et bonne semaine!Bz!


Philippe 06/10/2009 13:00


Merci Nara pour ce petit coucou ...
Bises amicales ...


Le Blog De Philippe

  • Philippe
  • Mon journal de bord, mon quotidien, l'actualité de mon présent et mes souvenirs, mes coups de coeur et mes coups de gueule ...
  • Mon journal de bord, mon quotidien, l'actualité de mon présent et mes souvenirs, mes coups de coeur et mes coups de gueule ...

Cliquer sur les images pour les agrandir  ...  

Rechercher Sur Le Blog