Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 septembre 2009 5 25 /09 /septembre /2009 10:20

La construction de la Collégiale Notre Dame, consacrée basilique en 1951 par le nonce apostolique Mgr Roncalli futur pape Jean XXIII, s'est échelonnée de 1509 à 1586. En fait, les dolois parlent de leur "collégiale" plutôt que de la "basilique". L'église, de belle proportion, est la plus importante construction religieuse de Franche-Comté et constitue le bâtiment phare de la ville.
Le plan classique en croix latine, révèle un style gothique parfois flamboyant. L'église contient quelques œuvres qui méritent attention : le portail(Hugues le Rupt, 1577), la Sainte chapelle (Hugues le Rupt, 1609-1614), une Vierge à l'Enfant de très belle facture, de grands tableaux de Pecheux (fin du XVIII° siècle) à présent restaurés mais peu visibles dans la nef, une chaire de Denis le Rupt en marbre de Sampans, une autre chaire en bois doré du XVIII°, la tribune supportant l'orgue de Riepp, édifiée au XVI°siècle par Denis le Rupt. Les statues d'apôtres (école bourguignonne du XV° siècle) ont retrouvé leur emplacement d'origine dans la chapelle de la Visitation depuis 2007. (Sources)

 

Autrefois puissante capitale du comté de Bourgogne, Dole s'est vue dotée tout au long de son histoire d’un patrimoine  très riche. Le clocher de la collégiale, du haut de ses 75 m domine  la cité franc-comtoise comme un fidèle témoin de ce passé  plus que glorieux. La collégiale Notre-Dame s’érige en haut de la vieille ville, qui se love autour d'elle.


Construite au XVIème siècle après les pillages subis sous Louis XI, elle symbolise le relèvement de la cité. Son puissant clocher-porche donne une image de l'intensité des luttes religieuses de l'époque.

 


A l'intérieur, on est  frappé par l'immensité des volumes, qu'accentue la sobriété affirmée de ses lignes d'un gothique tardif. Son mobilier et ses décorations, offerts par les plus hauts notables de la ville, constituent les premières œuvres de la Renaissance doloise.

Ornant la façade de la Sainte-Chapelle, la tribune d'orgue et la chaire, on peut y admirer les polychromies de marbres chargées de motifs de feuillages, d'entrelacs, d'oiseaux, caractéristiques des productions de l'atelier dolois.








On se sent minuscule aux pieds de l'exceptionnel grand orgue aux 3.500 tuyaux construit en 1750  par Charles Joseph Riepp et achevé en 1754. Ce chef d’œuvre reste  l'un des très rares spécimens du XVIIIème siècle en France...


En 1995, l’édifice a bénéficié d’un nettoyage de toutes ses façades extérieures, et en 1996 d’importants travaux de restauration ont été effectués sur le portail occidental. Ces travaux de restauration se sont achevés pour sont 500ème anniversaire en juin 2009. C’est donc une collégiale aux pierres toutes blanches qui nous accueille ...
(Sources A  C)









Nous avons publié une galerie d'images consacrée à la Collégiale Notre Dame de Dole ...

Liens : JR de Dole

Partager cet article

Repost0

commentaires

Le Blog De Philippe

  • Philippe
  • Mon journal de bord, mon quotidien, l'actualité de mon présent et mes souvenirs, mes coups de coeur et mes coups de gueule ...
  • Mon journal de bord, mon quotidien, l'actualité de mon présent et mes souvenirs, mes coups de coeur et mes coups de gueule ...

Cliquer sur les images pour les agrandir  ...  

Rechercher Sur Le Blog